La Saint-Valentin “chinoise”

Retour à Blog
La Saint-Valentin "chinoise"

La Saint-Valentin “chinoise”

De nombreux Malaysiens font correspondre “Chap Goh Mei” avec le mythe traditionnel de jeunes femmes célibataires qui lancent dans les rivières des oranges portant leurs noms et leurs numéros de téléphone à la recherche d’un amoureux ou d’un mari.  C’est la version chinoise de la Saint Valentin.

La tradition de jeter des oranges est originaire de Penang. Si vous visitez l’Esplanade à Penang vous y verrez des compétitions où des garçons sur leurs bateaux doivent récupérer les oranges jetées à la mer par les filles, et le bateau qui remporte la compétition est celui qui a la plus grande quantité d’oranges. Ces jeux servent à maintenir vivantes les traditions.

Cependant, le mot “Chap Goh Mei” lui-même signifie précisément la 15ème nuit du Nouvel An chinois en dialecte Okkien, qui marque aussi la fin de la célébration du Nouvel An chinois.

Cette journée-là est célébrée de la même façon que la veille du Nouvel An chinois c’est-à-dire avec beaucoup de joie et de nombreuses festivités. Pendant Chap Goh Mei, les familles se rassemblent autour d’un grand repas qui comprend Yuan Xiao (des boulettes de riz) et les maisons sont magnifiquement décorées de lanternes rouges. Dans les temples pendant Chap Goh Mei, les gens offrent des prières au Dieu de la prospérité afin qu’il bénisse leur famille pour l’année à venir.

Traditionnellement, la journée est rythmée par les sons de la chanson d’amour appelée Dondang Sayang qui est chantée dans les rues avec un violon, deux tambours et un gong. Parfois, les chanteurs s’amusent à en modifier les paroles et elle se transforme alors en comédie.

 

Partager cette publication

Retour à Blog